Centre de santé des femmes de la Mauricie

1 819 378-1661
Nous joindre

Clinique avortement

Vous vivez une grossesse non désirée et considérez l’avortement comme une des options possibles ou vous avez pris votre décision d’interrompre la grossesse.

Le service avortement est au coeur de la mission première du Centre. Il répond, depuis 1981, aux besoins des femmes d’avoir accès à ce service en dehors du milieu hospitalier et offre la possibilité d’avoir toute l’information et le soutien nécessaire à un meilleur contrôle lors de l’intervention. Les services de la clinique avortement sont assurés par une équipe d’intervenantes en santé des femmes, d’infirmières et de médecins.

Nous offrons tant l’avortement chirurgical (entre 5 et 14 semaines de grossesse) que médical (entre 5 et 9 semaines de grossesse). Notre rôle est de vous procurer un avortement dans les meilleures conditions, sur le plan médical et sur le plan humain. Nous vous accompagnerons avec respect, douceur et compétence. Nous référons vers d’autres points de services les femmes qui désirent un avortement passé 14 semaines de grossesse. Nous référons aussi les femmes dont l’état de santé exige une intervention en milieu hospitalier.

Tableau comparatif avortement chirurgical et médical

Guide d'information avortement chirurgical et médical

Soutien à la prise de décision

Vous vous questionnez sur la meilleure décision à prendre pour vous face à cette grossesse ou vous ressentez le besoin de parler de votre décision à quelqu’un de neutre? Vous pouvez prendre un rendez-vous avec nous. Notre rôle est de vous accompagner dans le processus de réflexion et non de prendre la décision pour vous. Votre choix sera respecté, quel qu’il soit.

Cette rencontre peut avoir lieu avant ou après le rendez-vous préavortement.

Ce service est offert sur rendez‑vous.

Vous pouvez également consulter le guide d’aide à la prise de décision sur le site LES CENTRES DE SANTÉ DES FEMMES DU QUÉBEC

Prise de rendez-vous

Vous devez appeler vous-même au Centre pour prendre rendez-vous. Avant de téléphoner, assurez-vous d’abord de faire un test de grossesse urinaire, même si vous avez la certitude d’être enceinte. Vous pouvez également faire le test de grossesse au Centre. Nous vous demanderons la date de votre dernière menstruation. Si vous avez des doutes sur cette date, mentionnez-le afin que l’on fixe le premier rendez-vous en conséquence.

Vous n’avez pas à consulter un médecin avant de prendre rendez-vous; tout le processus se déroule au Centre. Nous vous référerons au besoin.

Rendez-vous préavortement chirurgical et médical

Vous devez obligatoirement avoir un premier rendez-vous au Centre avant l’avortement*. Prévoyez environ 1 h 30 min pour ce rendez-vous. Vous pouvez être accompagnée, par contre, la personne qui vous accompagne ne pourra assister qu’à une partie de la rencontre, soit l’ouverture de dossier.

Le rendez-vous préavortement vous permet de :

  • recevoir l’information à propos des méthodes d’avortement possibles
  • répondre à un questionnaire santé;
  • passer un test de dépistage pour deux infections transmises sexuellement (chlamydia et gonorrhée) et un test de dépistage pour la vaginose bactérienne**;
  • passer une échographie intravaginale, pour la datation de la grossesse;
  • recevoir les consignes à respecter avant l’intervention
  • recevoir l’information afin d’être en mesure de choisir un moyen de contraception qui vous convient;
  • vous familiariser avec des membres de l’équipe du Centre et les lieux physiques,

Certaines femmes devront aller à l’hôpital pour une prise de sang suite à l’examen préavortement.

La date de l’intervention vous sera donnée suite à l’examen préavortement.

*Seules les femmes ayant eu un examen préavortement dans une clinique de santé sexuelle du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie – Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) pourraient être exemptées de cette rencontre. Contactez-nous pour davantage d’information.

** D’autres examens et prélèvements pourraient être faits selon votre état de santé.

Le jour de l'avortement chirurgical

Consultez la section Guide d’information avortement chirurgical et médical pour l’information relative aux consignes avant l’intervention et le jour de l’intervention.

Risques et complications avortement chirurgical

Est-ce que c’est dangereux?

Nos peurs viennent surtout du temps où l’avortement était pratiqué par des charlatans. Des gens contre le libre-choix font également circuler de fausses informations pour apeurer les femmes. Un avortement pratiqué avec la technique de dilatation-aspiration-curetage, fait par un médecin compétent entouré d’un personnel compétent, est une intervention très sécuritaire. Toutefois, comme dans toutes les interventions médicales ou médicamenteuses, il y a possibilité de complications. Les complications reliées à un avortement sont rares et généralement faciles à traiter. Nous ne prendrons aucun risque avec votre santé ou votre sécurité. C’est pourquoi certaines femmes présentant des problèmes médicaux particuliers devront être référées en milieu hospitalier pour y obtenir un avortement.

Sédation consciente

Pendant l’intervention, certaines femmes ont peu ou pas de douleur. D’autres peuvent ressentir des crampes semblables aux crampes menstruelles. L’appréhension peut augmenter la sensation douloureuse. Nous offrons de la médication afin de réduire au maximum votre douleur et votre anxiété. Ces médicaments vous seront administrés par voie intra-veineuse avant l’avortement, soit le Fentanyl, un anti-douleur et le Versed, un relaxant.

Allergie médicamenteuse :

Vous devez nous signaler toute allergie ou intolérance aux médicaments. De notre côté, nous vous questionnerons aussi à ce sujet. Les risques de réaction aux produits pharmaceutiques que nous utilisons existent, mais sont plutôt rares. Nous avons le nécessaire pour intervenir.

Dépression respiratoire :

Les médicaments utilisés pour la sédation consciente (Fentanyl et Versed) sont des médicaments qui pourraient occasionner une dépression respiratoire : diminution de la respiration et/ou baisse de la saturation d’oxygène dans le sang. Par contre, nous avons des médicaments qui peuvent renverser ces effets si nécessaire.

Facultés affaiblies :

Suite à la prise de la médication, vos facultés seront considérablement affaiblies. Vous devez donc être accompagnée d’un adulte durant les 24 heures suivant l’intervention et vous ne devez pas conduire.

Avortement

Voici les complications possibles, de la plus fréquente à la moins fréquente :

Avortement incomplet :

L’avortement peut-il « rater », nous demandent certaines femmes. Depuis une quinzaine d’années, de rares cas de poursuite de grossesse ont été observés au Québec. Il s’agissait dans tous les cas de grossesses très peu avancées (moins de six semaines). Toutefois, malgré la qualité de l’acte médical, l’avortement incomplet existe : il s’agit de tissus placentaires ou de membranes encore présents dans l’utérus (phénomène de rétention). Il faut alors intervenir, soit par médicaments, par un curetage ou par une aspiration.

Infection :

Il arrive que des femmes développent spontanément une infection des organes internes (utérus, trompes). Si vous présentez un ou des signes d’infection : fièvre, douleurs non-soulagées avec médicament, pertes malodorantes, contactez-nous. Dans l’impossibilité de nous joindre, rendez-vous à l’urgence. Une infection traitée par antibiotiques au tout début ne laisse habituellement aucune séquelle.

Saignements :

Pendant l’intervention, c’est peu probable avec la méthode d’aspiration. De plus, nous avons des médicaments pour arrêter tout saignement anormal rapidement. Dans les jours qui suivent, si vous présentez un saignement important (une serviette sanitaire aux demies heures pendant plus de deux heures), contactez-nous. Dans l’impossibilité de nous joindre, rendez-vous à l’urgence. Il n’y a pas lieu de s’affoler, car malgré les apparences, la perte de sang est le plus souvent faible, mais il faut l’arrêter (soit par médicaments, soit par un curetage).

Perforation de l’utérus :

Rare, et généralement sans graves conséquences. Cette complication peut nécessiter une observation en milieu hospitalier. La guérison s’effectue le plus souvent spontanément, sans aucune intervention chirurgicale.

Risque d’infertilité : Une complication non-traitée pourrait occasionner un problème de fertilité (c’était très fréquent quand l’avortement était clandestin), mais aujourd’hui le risque est quasi nul.

Hystérectomie totale ou partielle :

C’est une chirurgie qui consiste à l’ablation d’une partie de l’utérus ou encore la totalité de celui-ci ainsi que les trompes de Fallope, le col et les ovaires parfois. C’est une complication assez rare, mais qui peut subvenir suite à une infection non traitée ou encore à la technique elle-même.

Décès :

Le risque de décès est quasiment nul et nous mettons tout en œuvre pour qu’un tel évènement ne se produise pas. Notre personnel est qualifié et détenteur du RCR (réanimation cardio-respiratoire). Les causes de décès peuvent être variées. Elles pourraient être liées à des complications telles que : perforations utérines, embolies pulmonaires, accidents liés à la médication, troubles graves de la coagulation ou encore de péritonite.

Aide-mémoire et consignes avant l'avortement chirurgical

Consignes avant l’intervention

VOUS DEVEZ CONFIRMER votre rendez-vous deux (2) jours avant l’intervention au 819 378‑1661. Si le Centre est fermé, laissez un message sur la boîte vocale.
Si vous décidez de ne pas vous présenter à votre rendez-vous : NOUS EN INFORMER LE PLUS TÔT POSSIBLE.

S’abstenir de consommer toutes boisson alcoolisée, somnifère, marijuana et hash 24 heures AVANT et APRÈS l’intervention, cela compromettrait l’intervention.

S’abstenir de consommer toutes drogues dures (coke, speed, MDMA, héroïne) dans les 5 jours précédent l’intervention, cela compromettrait l’intervention. S’abstenir également d’en consommer 24 heures après l’intervention.

S’abstenir de prendre de l’Acide Acétylsalicylique (ex. : Aspirine) sept (7) jours avant l’intervention afin de prévenir les saignements post-avortement. De plus, ne pas prendre d’Ibuprofène (ex. : Advil) le matin de l’intervention.

Prévoir une personne pour garder vos enfants le jour de l’intervention, pour ne pas avoir à venir avec eux. Si vous allaitez, vous ne pourrez pas le faire pendant les 24 heures suivant l’intervention dû à la circulation des médicaments dans le corps, vous devrez prévoir une alternative. Le lait tiré dans les 24 heures postintervention doit être jeté.

Rendez-vous à l’urgence si vous avez des saignements abondants, de gros caillots ou de fortes douleurs pelviennes d’ici votre rendez-vous pour l’avortement.

Consignes pour le jour de l’intervention

Être à jeun  5 heures avant votre rendez-vous le jour de l’intervention. Possibilité de boire du liquide clair : eau, boisson réhydratante (ex. : Gatorade), jus clair (sans pulpe, ex. : pomme), café ou thé (sans lait) jusqu’à 1 heure avant votre rendez-vous le jour de l’intervention.

En raison de la médication reçue pendant l’intervention, vous devez obligatoirement être accompagnée pour le retour à la maison et pour les 24 heures suivant l’avortement. Aucun retour en taxi ne sera permis.

Vous ne pouvez pas conduire de véhicule dans les 24 heures suivant l’intervention. Éviter également de prendre des décisions importantes pendant cette même période.

Ne pas signer d’acte notarié, ne pas être seule avec de jeunes enfants.

Prévoir une journée d’absence le lendemain de l’intervention (travail, études). Vous pourrez probablement reprendre vos activités habituelles dès le surlendemain.

À apporter le jour de l’intervention :

  • Carte d’assurance maladie du Québec valide ou autorisation temporaire de la RAMQ ou formulaire d’assurance privée et argent comptant;
  • Chandail à manche courte, une veste et une paire de bas;
  • Un sous-vêtement de rechange dans lequel vous pourrez mettre une serviette sanitaire après l’intervention (PAS DE G‑STRING);
  • Des souliers en hiver : vous ne pouvez pas garder vos bottes dans le Centre. Votre accompagnant également;
  • Si vous utilisez une médication de façon régulière, apportez-la avec vous (ex. : pompes, insuline, etc.).

Prendre note que nous n’avons pas de stationnement, vous devez stationner dans les rues avoisinantes

Précautions et informations postavortement chirurgical

Conseils pour le retour à la maison

  • Mangez selon vos goûts et buvez abondamment;
  • Reposez-vous si vous en ressentez le besoin;
  • Ne consommez pas d’alcool, de drogues, de narcotiques ou de somnifères pour les 24 prochaines heures afin d’éviter toute réaction avec la médication utilisée;
  • Si vous avez des enfants, prévoyez quelqu’un pour s’occuper d’eux pour les 24 prochaines heures;
  • Vous pouvez reprendre vos activités habituelles dès le lendemain si vous en êtes capable;
  • Évitez les activités sportives intenses dans la semaine qui suit l’avortement.

Symptômes de grossesse

  • La plupart des symptômes de grossesse disparaîtront la première semaine, les nausées et les vomissements devraient disparaître en 24 heures;
  • Le ventre peut augmenter de volume avant de diminuer pendant les deux (2) prochaines semaines;
  • Vos seins peuvent demeurer sensibles et gonflés pendant une semaine et il peut même y avoir un léger écoulement de lait. Ces symptômes sont sans gravité et disparaîtront spontanément. Pour soulager, il suffit de porter un soutien-gorge serré, d’appliquer des serviettes d’eau froide ou de la glace et diminuer sa consommation de liquide. Surtout, n’essayez pas de vider les seins, cela prolongerait la production de lait;
  • Certaines peuvent être tentées de faire un test de grossesse afin de vérifier qu’elles ne sont plus enceintes. Le test peut être positif jusqu’à quatre (4) semaines suivant l’avortement, car les hormones de grossesse diminuent lentement.

Pour prévenir les infections

  • Ne rien insérer dans le vagin pendant une semaine : tampon hygiénique/coupe menstruelle de type Diva cup ou Keeper, douche vaginale, désodorisant vaginal, relation sexuelle avec pénétration, vibrateur, etc. (vous devez utiliser des serviettes hygiéniques non parfumées);
  • Vous pouvez prendre une douche. Ne pas prendre de bain, de SPA et aucune baignade;
  • Pensez à prendre vos comprimés d’antibiotiques lors de votre premier repas suite à l’avortement afin de vous protéger le plus possible contre les infections.

Pertes sanguines et caillots

  • Les saignements peuvent varier d’une femme à l’autre et d’une intervention à l’autre chez la même femme;
  • Les pertes de sang peuvent commencer après l’intervention ou dans les trois (3) jours qui suivent. Elles peuvent durer de quelques jours à trois (3) semaines et peuvent être intermittentes;
  • Nous remarquons qu’au troisième ou au quatrième jour suivant l’intervention, il est possible que les saignements soient plus abondants, accompagnés de crampes et de caillots. Parfois ces caillots peuvent être assez gros (de la taille d’un oeuf);
  • Les saignements peuvent être plus abondants au lever, en allant à la toilette ou lors d’une activité physique intense. Ceci est normal et n’est pas inquiétant;
  • Si vous devez changer une serviette hygiénique à la demi-heure pendant plus de deux heures, rendez-vous à l’urgence;
  • Il est également possible qu’il n’y ait aucun saignement d’ici la prochaine menstruation.

Crampes abdominales

  • Il est normal d’avoir des crampes après un avortement. L’élimination des caillots peut provoquer ces crampes et/ou des douleurs dans le bas ventre, dans le bas du dos ou dans les cuisses, semblables aux crampes menstruelles et peuvent durer de quelques heures à quelques jours;
  • L’utilisation d’une bouillotte chaude peut soulager la douleur. Si cela ne suffit pas, vous pouvez prendre de l’ibuprofène, tel que Advil ou Motrin à toutes les quatre (4) à six (6) heures. Assurez-vous de respecter la posologie inscrite sur la boîte du médicament;
  • Il est important de ne pas prendre d’aspirine pour soulager la douleur, cela pourrait faire saigner davantage.

Cycle menstruel

  • Le jour de l’intervention est le jour 1 du cycle menstruel. Les prochaines menstruations auront lieu quatre (4) à six (6) semaines après l’avortement.
  • Sachez que vous êtes fertile immédiatement après l’avortement, et ce, avant même la prochaine menstruation. Si vous n’avez pas eu de retour de menstruations six (6) semaines après l’avortement, contactez-nous.
  • Si vous avez besoin d’informations sur les différentes méthodes contraceptives, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

Quand consulter?

Il est rare que des complications surviennent. Afin de les éviter, vous devez vous rendre à l’urgence, en mentionnant que vous avez eu un avortement, si l’un ou l’autre des symptômes suivants se présente :

  • Des saignements excessifs (changer de serviette hygiénique à la demi-heure pendant plus de deux heures);
  • Des douleurs abdominales ou des crampes intenses et persistantes qui ne sont pas soulagées par les analgésiques et qui vont en augmentant;
  • Des caillots sanguins plus gros qu’un œuf;
  • Une fièvre élevée (plus de 38.3 ˚C ou 100˚F);
  • Des pertes vaginales de couleur verdâtre accompagnées d’odeurs malodorantes.

Ces complications ne comportent pas de risque pour la santé et la fertilité si elles sont traitées immédiatement.

Examen de contrôle

  • Environ trois (3) semaines après l’avortement, nous vous demandons de poster le questionnaire qui vous a été remis le jour de l’intervention afin d’assurer un meilleur suivi.
  • Si vous avez des inquiétudes sur votre état de santé, votre état émotionnel ou à propos de votre contraception, vous pouvez nous appeler afin de poser vos questions. Si nécessaire, nous vous donnerons un rendez-vous avec le médecin pour une vérification.

Pour nous joindre : (819) 378-1661
Lundi : 12h30 à 16h30
Mardi au vendredi : 9h30 à 16h30

Information sur la sédation consciente

Vous avez reçu un sédatif (calmant) et un analgésique (anti-douleur). Ces médicaments peuvent prédisposer au sommeil pour une courte période et diminuer la douleur reliée à une intervention.

Ils ont une durée d’action variable, c’est pour cette raison que nous vous avons gardée en observation pendant un certain temps après l’intervention. Maintenant que vous avez quitté le Centre de santé en toute sécurité, il est tout de même possible que vous ressentiez certains effets secondaires tels que : somnolence, bouche sèche, nausées, vomissements, constipation, transpiration et étourdissements.

Consignes pour les 24 prochaines heures

  • Ne pas être seule : être accompagnée d’un adulte pour une période de 24 heures;
  • Ne pas pratiquer une activité nécessitant de la coordination et de la vigilance (ex : conduire une voiture ou une bicyclette, transport en commun, prendre de grandes décisions);
  • Ne pas prendre d’alcool, de drogues, d’antinauséeux (Gravol), d’antihistaminiques (anti-allergies), de produits contre le rhume ou de somnifères, car ils peuvent causer plus de somnolence .

Conseils pour l’accompagnant

Il est fort possible que votre proche s’endorme au retour à la maison. Vous devez surveiller sa respiration régulièrement et vérifier si elle se réveille facilement. Si l’un des signes suivants se présente :

  • S’endort très profondément;
  • Difficulté à respirer;
  • Changement de coloration de la peau;
  • Malaise généralisé.

Rendez-vous à l’urgence d’un hôpital en mentionnant que la personne a eu un avortement.

Prendre soin de soi

Chaque femme peut ressentir des émotions différentes et c’est normal. Beaucoup de femmes se sentent soulagées après l’intervention, ce qui n’empêche pas que vous puissiez vous sentir triste, déçue ou coupable. Vous pourriez vivre une période de deuil et la tristesse est une émotion saine. Cette expérience peut être l’occasion pour faire un bilan de votre vie, vous connaître vous-même et apprendre à vous affirmer. Si vous avez envie de parler de ce que vous avez vécu, faites-le ! Avec vos proches, vos amis ou de l’aide professionnelle. Vous pouvez nous contacter au Centre et nous vous dirigerons vers le service approprié à vos besoins.

Suivi après l’avortement chirurgical

Au besoin, vous pouvez avoir un suivi au Centre.

Suivi psychologique

Certaines femmes ressentent le besoin de parler de leur avortement à quelqu’un de neutre, si c’est votre cas, vous pouvez prendre un rendez-vous avec nous. Le rendez-vous peut être pris à tout moment après l’intervention, que ce soit quelques jours après l’intervention, quelques semaines, voire même un an après l’avortement. Il n’y a pas de délai limite lorsqu’on ressent le besoin de parler d’une situation qui nous préoccupe.

Vous pouvez également consulter le guide de soutien après l’avortement sur le site LES CENTRES DE SANTÉ DES FEMMES DU QUÉBEC, pour des pistes de réflexion suite à l’avortement.

Suivi médical

Consultez la section Précautions et informations pour connaître les situations après un avortement qui nécessitent un suivi médical.

En tout temps, si vous êtes inquiète ou si vous avez des questions suite à l’avortement, n’hésitez pas à nous contacter. Selon la situation, nous vous donnerons un rendez-vous au Centre ou nous vous référerons. Si le Centre est fermé, téléphonez au 811.

La foire aux questions regroupe des questions fréquemment posées sur l’avortement au Centre.

Formulaire post avortement

Note pour les personnes qui accompagnent le jour de l'avortement chirurgical

Nous demandons aux femmes qui ont un avortement au Centre d’être accompagnées pour des raisons d’ordre médical et émotif. C’est vous qu’elle a choisi pour ce rôle important.

Bien que vous ne puissiez pas l’accompagner dans la salle d’intervention ni dans la salle de repos, votre présence est essentielle. N’oubliez pas que vous êtes arrivés ensemble au Centre, que vous l’attendrez et que vous repartirez après, ensemble. Ça fait la différence et nous le constatons à chaque fois que les femmes ne sont pas accompagnées.

C’est pour ces raisons que nous offrons le matin de l’intervention un groupe d’information et de soutien aux personnes qui accompagnent les femmes, d’une durée de 20 à 30 minutes. Pendant ce temps les femmes que vous accompagnez sont elles aussi dans un groupe avec d’autres femmes qui auront leur intervention le même jour. Depuis 1981, le Centre offre ce groupe aux personnes qui accompagnent comme faisant partie du service avortement. À chaque année, plus de 200 personnes assistent à ces groupes.

La femme que vous accompagnez recevra des médicaments adaptés à ses besoins afin d’assurer son confort. Cette médication, même s’il ne s’agit pas d’une anesthésie
générale, peut altérer, très temporairement et très légèrement, l’état de conscience. La femme devra absolument demeurer en salle de repos, sous la surveillance d’une infirmière, environ une demi-heure à quarante-cinq minutes après l’intervention.

Après cette période de récupération, elle rencontrera une intervenante pour les dernières consignes de départ et pourra ensuite quitter le Centre. La femme que vous accompagnez ne devra pas conduire pendant les 24 heures suivant l’intervention, dû à l’effet des médicaments. Il est aussi déconseillé qu’une femme ayant reçu de tels médicaments reste seule à la maison pour les 24 heures après l’intervention. Si elle a de jeunes enfants, il est important de prévoir quelqu’un pour l’aider à s’occuper d’eux pendant cette période.

Une fois arrivée à la maison, quelques heures de repos seront peut-être nécessaires. Si vous remarquez que, en dormant, la femme respire très lentement et qu’il est impossible de la réveiller ou qu’elle a une peau bleuâtre ou grisâtre, appelez le 911 sans attendre. Cependant, de telles situations sont extrêmement rares.

Consultez notre dépliant post-avortement, remis par l’intervenante lors des dernières consignes de départ, ou la section Précautions et informations postavortement de notre site web pour obtenir davantage d’informations. N’hésitez pas à nous appeler au 819-378-1661 si vous avez des questions.

N’oubliez pas que votre présence est très précieuse pour elle. Nous vous remercions d’être là et nous vous souhaitons une bonne journée.

Ce service est gratuit avec la carte d’assurance maladie du Québec (RAMQ). Pour les femmes sans RAMQ, visitez la Foire aux questions.

Photos de la clinique